Publicité

INFORMATIONS ET MISES À JOUR


Apprendre l'espagnol

Salut, la deuxième langue à laquelle j'applique la méthode en prime est désormais en ligne. Préparez-vous à apprendre l'espagnol.

30 avril, 2016



Apprendre l'anglais

Bonjour à tous. Voulez-vous parler comme un Américain?

Dans cette nouvelle section, j'applique la méthode à l'anglais, ou plus précisément, au General American.

22 janvier, 2016



Perdre son accent

Salut, je viens tout juste d'ajouter une section montrant comment perdre son accent.

Elle inclut de l'information sur l'articulation des consonnes ainsi que des techniques montrant comment prononcer les voyelles.

17 janvier, 2016

Comment Apprendre l'Anglais

Comment apprendre l'anglais image

Appliquer la Méthode

Est-ce que vous voulez apprendre l'anglais? Si c'est le cas, alors ce qui suit devrait vous intéresser.

Sur cette page, j'utiliserai la méthode enseignée sur ce site web et je l'appliquerai à l'anglais afin de vous donner une idée de comment on peut l'utiliser. Par conséquent, vous devriez être capable d'apprendre l'anglais seul et sans débourser le moindre centime.

Je serai également en mesure de vous enseigner un peu la langue en cours de route puisqu'il se trouve que je parle anglais couramment. Toutefois, si vous ne le parliez pas couramment, vous pourriez tout de même obtenir la plupart des infos que j'ai présentées en faisant un peu de recherche.

Voici comment nous procéderons:

Être motivé

En premier lieu, je vous donnerai quelques raisons pratiques pour lesquelles vous devriez apprendre l'anglais. Cela devrait renforcer votre décision d'apprendre la langue.

Quelle variété apprendre

Deuxièmement, je discuterai brièvement les diverses variétés d'anglais et je vous inviterai à vous concentrer sur une variété spécifique pour diminuer le temps d'apprentissage. Notez que vous pouvez choisir la variété qui vous plaît et que cette page n'a pour but que de servir de guide portant sur la façon dont on peut appliquer la méthode.

La prononciation

Troisièmement, je vous expliquerai quelques aspects clés de la prononciation de cette variété d'anglais. J'essaierai de faire ressortir les difficultés principales des voyelles et des consonnes et même de vous enseigner comment prononcer certaines d'entre elles. L'objectif est de mettre en lumière le genre de chose à laquelle vous devriez prêter attention lors de l'apprentissage de l'anglais.

Les ressources pour l'apprendre

Après cela, je vous dirai comment trouver les locuteurs natifs de l'anglais avec qui pratiquer, ou, plus précisément, quels locuteurs natifs seront plus susceptibles de vous donner les résultats que vous désirez.

Le niveau de difficulté

Ensuite, je discuterai le niveau de difficulté de l'anglais. Certaines des règles de grammaire qui pourraient vous poser problème seront expliquées. J'ai choisi ces règles arbitrairement, mais, de nouveau, puisque la difficulté d'une langue est relative, je vous invite à faire votre propre recherche sur ce avec quoi les locuteurs natifs du français (ou de votre langue maternelle si ce n'est pas le français) pourraient éprouver des difficultés en anglais.

L'apprendre par immersion

Finalement, je parlerai de la façon dont vous pouvez utiliser les outils présentés dans la section « Créer un environnement d'immersion linguistique » pour apprendre l'anglais efficacement.

Motivez-vous pour apprendre l'anglais

Trouver la motivation pour apprendre l'anglais ne devrait pas être une tâche difficile.

L'anglais est parlé dans bien des pays dans le monde ce qui en fait une langue très utile à connaître si vous désirez communiquer avec les gens outre-frontières.

Également, il se peut que vous en ayez besoin de pour le travail; l'anglais est très important dans le monde des affaires et il est probable que le pays dans lequel vous vivez a des relations commerciales avec des gens en anglais d'une manière ou d'une autre.

De plus, l'Internet est rempli de contenu informatif en anglais. En ne comprenant pas l'anglais, vous ne profitez pas de cette mine d'informations.

Dans tous les cas, apprendre l'anglais n'est pas une perte de temps.

Quel anglais apprendre?

Carte de pays où une quantité significative de gens parlent anglais

(Pays où une quantité significative de gens parlent anglais)

Voici les catégories principales de l'anglais:

  • Anglais nord-américain
  • Anglais des îles Britanniques
  • Anglais australasien

Avant que vous commenciez à apprendre l'anglais, vous devriez premièrement déterminer quel « anglais » vous devriez apprendre.

Chaque catégorie mentionnée ci-dessus peut être divisée en dialectes de l'anglais tels que l'anglais canadien et l'anglais américain qui appartiennent à la catégorie de l'anglais nord-américain.

L'anglais irlandais et l'anglais britannique font partie de la catégorie de l'anglais des îles Britanniques.

L'anglais australien et l'anglais néo-zélandais appartiennent tous deux à la catégorie de l'anglais australasien.

Chacun de ces dialectes peut être divisé davantage; l'anglais américain peut être divisé en l'anglais du sud des États-Unis, l'anglais du Midwest, l'anglais de New York, le General American et ainsi de suite.

General American

Pour des raisons pratiques et de concision, l'anglais qui sera étudié ici sera le General American, la variété de l'anglais américain qui est considérée comme la variété « standard » en Amérique bien qu'en réalité chaque région des États-Unis possède sa propre variété.

Veuillez ne pas confondre le General American avec l'anglais américain car, contrairement aux idées reçues, l'anglais américain ne possède pas une seule prononciation, c'est un ensemble de variétés de l'anglais.

Le General American, de l'autre côté, possède une seule prononciation.

Malheureusement, le Web contient de nombreux ouvrages qui prétendent parler de « prononciation de l'anglais américain » alors qu'en réalité ce n'est pas le cas.

Il est futile de parler de la « prononciation de l'anglais américain » (notez l'utilisation du singulier ici) puisque l'anglais américain est un regroupement de variétés; il inclut plusieurs différentes prononciations.

Pour en parler de façon juste, il faut absolument mentionner les différentes variétés qu'il contient telles que l'anglais de New York, l'anglais afro-américain, l'anglais du Texas et ainsi de suite.

Donc, prenez garde de ne pas tomber dans ce piège.

Parlons maintenant du General American.

On peut parfois entendre le General American dans l'actualité, les émissions de télé et films américains.

Aussi, dans toute l'Amérique vous pouvez rencontrer des Américains qui parlent le General American.

Il est utile d'apprendre le General American puisque c'est l'anglais que les Américains utilisent (s'ils savent le faire bien sûr) lorsqu'ils veulent parler une variété de l'anglais qui est comprise par des gens qui ne parlent pas ou qui ne comprennent pas nécessairement leur variété régionale de l'anglais.

Prononcer le General American avec la phonétique

Maintenant, vous devriez vous poser la question suivante: est-ce que vous voulez apprendre la prononciation du General American ou est-ce que vous vous contenterez de parler l'anglais juste assez pour qu'on vous comprenne?

Si vous choisissez la première option, vous devriez définitivement lire cette section.

Si la prononciation vous importe peu, vous pouvez passer directement à la section Ressources.

Aussi, avant de lire cette section sur la prononciation, il serait mieux que vous connaissiez les notions fondamentales de l'alphabet phonétique international.

Si vous n'êtes pas familiarisé avec celui-ci, il y a une section sur le site qui introduit Les notions fondamentales de la phonétique et de la prononciation à laquelle je vous conseille fortement de jeter un coup d'oeil avant de continuer la lecture ici, si ce n'est pas déja fait.

Les voyelles

Le General American a plusieurs diphtongues (qui sont une sorte de combinaison de deux voyelles l'une après l'autre). Les voyelles en question sont en caractères gras dans l'exemple ci-dessous:


mice [ˈms]
Débit normal:          Débit lent:

boat [ˈbt]
Débit normal:          Débit lent:


Le General American a également des voyelles longues et des voyelles courtes mais à ma connaissance, la quantité vocalique (ou longueur des voyelles) seule n'est pas utilisée pour faire la distinction entre les mots.

Cependant, la longueur d'une voyelle en combinaison avec sa proximité de l'avant de la bouche est utilisé pour faire la distinction entre les mots.

La distinction entre [] et [ɪ]

Une chose que j'entends fréquemment des gens dont la langue maternelle n'est pas l'anglais c'est le manque de distinction entre les voyelles antérieures et les voyelles quasi-antérieures.

Ceci est apparent dans des mots comme beach 'plage' et bitch 'chienne'.

Souvent, j'entends des gens prononcer le mot beach comme s'ils prononçaient le mot bitch, ce qui pourrait porter temporairement à confusion quant à ce que le locuteur désire réellement dire.

Le ea dans beach est un [] long et l'endroit où la langue est en contact est plus près de l'avant de la bouche. Aussi, la bouche n'est pas aussi largement ouverte.

Le i dans bitch est un [ɪ] court et l'endroit dans la bouche avec lequel la langue entre en contact n'est pas aussi rapproché de l'avant de la bouche. Aussi, la bouche est plus largement ouverte qu'elle l'est pour le [].

Vous pouvez entendre cette différence dans ces mots:


beach [ˈb]

bitch [ˈbɪ]


Le [ə] dans les syllabes non accentuées

La voyelle dans les syllabes qui ne sont pas accentuées et qui précèdent une syllabe accentuée, est souvent un [ə] (qu'on appelle le schwa) lorsqu'on parle à débit normal.

Dans les exemples suivants, remarquez que le [ə] précède une syllabe accentuée (les syllabes sont délimitées par un point dans ces transcriptions phonétiques):


occasion [ə.ˈkʰeɪ.ʒən]
Débit normal:          Débit lent:

array [ɚ.ˈeɪ]
Débit normal:          Débit lent:


Notez le ɚ dans la transcription de array, qui est en quelque sorte une combinaison du schwa [ə] et du R du General American: [ɹ].

Les voyelles nasales en General American

Une voyelle précédant la lettre N dans une syllabe accentuée peut être nasalisée. Pour nasaliser une voyelle, prononcez-la mais faites sortir un peu d'air de votre nez lorsque vous le faites.

La nasalisation est indiquée par un [˜] située au-dessus de la voyelle qui est nasalisée comme vous pouvez le voir dans ces transcriptions:


can [ˈkʰæ̃ːn]
Débit normal:          Débit lent:

boron [ˈbɔː.ɹɑ̃ːn]
Débit normal:          Débit lent:


Les autres voyelles

Le General American a aussi quelques voyelles qui ne sont pas présentes en français.

Le triangle vocalique ci-dessous est une liste assez complète des voyelles présentes dans le General American:

Figure 2. Triangle vocalique du General American

Triangle vocalique du General American

Les consonnes

Le General American contient beaucoup de consonnes qui sont aussi présentes dans d'autres langues.

Il y a en qui ne sont pas tout à fait les mêmes, cependant, et c'est celles-ci vont être soulignées ici.

Le dark L

Premièrement, le L du General American n'est pas le même que le L du français.

Particulièrement en fin de syllabe, le L est prononcé assez différemment de ce à quoi vous pourriez vous attendre. Le General American a ce qu'on appelle parfois en anglais le dark L.

Afin de le produire, le bout de la langue est placé juste à l'arrière des dents du haut (elle peut aussi être placée sur les dents). Ensuite, une pression modérée est exercée à cet emplacement avec la langue de sorte à ce que toute la surface du bout de la langue soit pressée contre les dents et le palais.

De plus, lorsque ce L se retrouve en fin de syllabe, il semblera être accompagné d'un léger [ɔ] (un o comme dans le mot porte). Vous pouvez l'entendre dans ces mots:


bell [ˈbɛɫ]
Débit normal:          Débit lent:

feel [ˈfiːɫ]
Débit normal:          Débit lent:

pal [ˈpʰæɫ]
Débit normal:          Débit lent:


Lorsque le L se retrouve à d'autres endroits dans la syllabe, il est souvent prononcé de la même façon, bien que cela dépende du locuteur.

Dans les exemples suivants, je le prononce également en tant que dark L dans ces autres positions syllabiques.


like [ˈɫaɪk]

clear [ˈkʰɫɪɚ]


L'aspiration

Les consonnes comme T, P et K, (contrairement à D, B et G, respectivement) lorsqu'elles sont prononcées avant une voyelle dans une syllabe accentuée, elles sont aspirée (comme si de l'air additionnel était éjecté lors de leur prononciation).

L'aspiration est indiquée par le signe diacritique [ʰ].

Voici quelques exemples:


Tom [ˈtʰɑːm]

pill [ˈpʰɪɫ]


En revanche, le D et le B dans ces deux mots ne sont pas aspirés:


Dom [ˈdɑːm]

Bill [ˈbɪɫ]


Le T, le P et le K ne sont pas aspirés par contre s'ils sont précédés d'un S à l'intérieur d'une syllabe.

En voici un exemple:


spill [ˈspɪɫ]


Le R du General American

Le R du General American peut être un peu difficile à prononcer si vous ne parlez pas une langue dans laquelle on le retrouve.

Pour le produire, vous devez placer le bout de la langue sur le palais, juste derrière la crête alvéolaire (partie juste à l'arrière des dents du haut).

Aussi, ce R est une spirante tout comme le Y en français. Donc, n'oubliez pas que quand vous faites ce R en anglais, l'air doit glisser doucement lorsqu'il traverse le lieu d'articulation comme c'est le cas pour le Y dans le mot yak dans le parler parisien.

Il est possible que vous ne réussissiez pas du premier coup mais avec la pratique vous l'aurez.

Essayez de faire votre R comme dans ces deux mots:


arrow [ˈɛɹ.oʊ]
Débit normal:          Débit lent:

reach [ˈɹʷiːtʃ]
Débit normal:          Débit lent:


Également, remarquez qu'il y a un [ʷ] dans la transcription phonétique du mot reach.

En General American, lorsque vous prononcez une syllabe dans laquelle il y a un R suivi d'une voyelle comme red et raft, il faut que vos lèvres soient arrondies lorsque vous prononcez le R.

La battue

Il y a une autre consonne qui n'est pas toujours facile à produire. Elle se retrouve dans des mots contenant la séquence double T ou double D comme dans les mots letter et rudder.

C'est la consonne battue [ɾ] dont le lieu d'articulation est plutôt à l'arrière de la crête alvéolaire, où débute le palais.

Pour la faire, il faut produire une brève explosion avec sa langue à ce lieu dans la bouche.

En fait, ce son existe en espagnol; il est représenté par R dans un mot comme pero. Cependant, en espagnol il y a aussi le R roulé qui ne se trouve pas en General American.

Notez également que les mots ladder et latter sont prononcés exactement de la même façon en General American, voire, avec la consonne battue.

Voici quelques exemples de mots contenant la consonne battue:


latter [ˈɫæ.ɾɚ]

butter [ˈbʌ.ɾɚ]


Les autres consonnes

Outre les consonnes que j'ai mentionnées, il y en d'autres que vous ne connaissez peut-être pas.

Le diagramme ci-dessous fait la liste des consonnes du General American. À ma conaissance, cette liste est complète.

Figure 3. Diagramme des consonnes du General American

Diagramme des consonnes du General American
Cliquez ici pour agrandir l'image

Les tons

N'oubliez pas que les tons sont très importants en General American si vous comptez parler comme un locuteur natif.

Je trouve les tons plus difficiles à transcrire en phonétique mais heureusement ils sont bien plus faciles à articuler que les voyelles et les consonnes (puisque vous n'avez qu'à utiliser les cordes vocales pour les tons).

Ce qui est difficile cependant c'est de les employer de manière constante. Alors, ouvrez grand vos oreilles lorsque vous pratiquez avec des locuteurs natifs du General American et remarquez quels tons sont employés dans quelles circonstances et tentez de les reproduire.

Les ressources disponibles pour apprendre le General American

Il ne manque pas de locuteurs du General American, que ce soit sur les sites web de rencontre, d'échange linguistique ou dans les jeux.

Il y a au moins une chose dont vous devriez vous méfier si vous voulez apprendre comment parler le General American: assurez-vous de choisir des gens en Amérique avec qui pratiquer qui ne le parlent pas seulement couramment mais dont la langue maternelle est l'anglais.

Je vous dis cela puisqu'il y a beaucoup de locuteurs de l'anglais dans les États-Unis dont l'anglais n'est pas la langue maternelle (l'espagnol est la langue maternelle d'un bon nombre d'entre eux).

Sur les sites de rencontre et d'échange linguistique, vous devriez être en mesure de choisir vos partenaires en fonction de leur ville. Rappelez-vous que vous pouvez trouver des locuteurs du General American dans presque toutes les villes américaines mais il y a au moins une région où vous avez de meilleures chances de trouver des gens qui n'ont pas un fort accent:

La partie du Nord-Est des États-Unis suivante: la Pennsylvanie orientale, le upstate New York (j'éviterais la ville de Philadelphie et de New York et tout ce qui a à l'est, toutefois). Cependant, le nord du Vermont ne devrait pas trop poser de problèmes à ce niveau.

Peu importe qui vous trouvez, demandez-leur s'ils peuvent parler la langue « standard » (il est possible qu'ils n'en soient pas capables). S'ils ne comprennent pas ce que veut dire « langue standard » alors dites-leur que c'est la langue qui, lorsque parlée, ne vous fait pas parraître comme si vous venez d'une région spécifique en Amérique. Rajoutez que c'est le genre d'anglais qui est parlé sur la chaîne de télévision CNN.

Cependant, si la prononciation ne vous importe pas tellement, il y a bien des gens qui parlent l'anglais couramment dans les États-Unis pouvant être de n'importe quel groupe ethnique alors il devrait être très facile de trouver des gens avec qui pratiquer.

Le niveau de difficulté du General American

Les langues apparentées

L'anglais (et donc le General American) est une langue germanique occidentale donc elle est très apparentée aux autres langues de cette branche dont le néerlandais et l'allemand.

L'anglais est également apparenté au danois, au suédois et au norvégien qui sont aussi des langues germaniques. Donc si vous parlez déja une langue germanique, vous devriez pouvoir plus facilement apprendre le General American que si ce n'était pas le cas.

L'anglais est aussi apparenté à la plupart des langues européennes mais dans une moindre mesure. Donc, si vous parlez une langue européenne, il sera généralement plus facile d'apprendre l'anglais que si vous n'en parliez pas.

Au cours de l'histoire, l'anglais a emprunté une longue liste de mots provenant du français.

Donc, au niveau du vocabulaire, l'anglais a une affinité particulière avec le français et pour cette raison, il se peut que les locuteurs du français aient plus de facilité à apprendre les mots du General American que les locuteurs d'autres langues européennes non germaniques auxquelles l'anglais n'a pas emprunté autant de mots.

Autrement, l'anglais est également une langue indo-européenne ce qui signifie que les gens parlant une langue appartenant au groupe indo-européen devraient avoir un avantage dans l'apprentissage du General American que les locuteurs de langues non indo-européennes n'ont pas.

Complexité et caractéristiques du General American

Le General American n'est pas complexe au niveau morphologique; il a très peu de conjugaison, aucun cas grammatical à l'exception de quelques mots isolés et n'a pas de tons lexicaux.

D'autre part, il y a plusieurs structures de phrase en General American qui sont difficiles à utiliser correctement.

L'ordre des mots en General American est très rigide et ne peut pas être manipulé comme bon nous semble, tout comme en français.

Dans cette section, je ne couvrirai pas tous les aspects de grammaire du General American puisque ceci n'est pas mon but. J'espère toutefois pouvoir vous donner une idée du type de choses sur lequel vous devriez porter attention lorsque vous pratiquez le General American.

La conjugaison de verbes

Le passé des verbes en General American se forme principalement de la même manière (avec la terminaison -ed comme dans talked et touched) quoiqu'il existe certains verbes en General American qui ne suivent pas la règle générale.

Ce sont des verbes comme put (passé: put), freeze (passé: froze), hide (passé: hid) et swim (passé: swam), par exemple.

On les appelle les verbes irréguliers. En pratiquant la langue, vous finirez par les maîtriser.

La seule personne en General American dont le verbe a une forme différente c'est la troisième personne: He, She et It. Elle est seulement différente au présent (elle a la terminaison -s ou -es comme dans talks et touches).

Pour compenser le manque de richesse de la morphologie des verbes, les pronoms (I, you, he/she/it, we, you ou they) ne peuvent pas normalement être omis en General American, à l'exception de l'impératif (lorsque vous donnez un ordre à quelqu'un) et de quelques cas isolés.

Le comparatif et le superlatif

Le comparatif en General American (higher 'plus haut', smaller 'plus petit', more beautiful 'plus beau', etc.) suit des règles selon lesquelles sa forme dépend du nombre de syllabes que l'adjectif possède.

Si l'adjectif possède qu'une seule syllabe, alors, généralement, vous attribuez la terminaison -er à l'adjectif. Donc, pour dire 'plus grand que' on dit taller than et non more tall than, par exemple.

S'il y a deux syllabes dans l'adjectif, dans certains cas l'adjectif aura la terminaison -er et dans certains autres cas il ne changera pas de forme et le mot more sera dit avant l'adjectif.

Toutefois, il existe d'autres cas où l'une ou l'autre version peut être utilisée.

Pour déterminer la version qui doit être utilisée, il faut regarder la terminaison de l'adjectif (bien qu'il y ait des exceptions).

La forme comparative de l'adjectif happy (qui a deux syllabes et qui a la terminaison -y) est happier (than) et non pas more happy (than).

En revanche, la forme comparative d'adjectifs tels que painless (qui a également deux syllabes et qui a la terminaison -ess) est more painless (than) et non pas painlesser (than).

Il existe des adjectifs comportant deux syllabes dont la forme comparative est variable: on peut dire gentler (than) tout aussi bien que more gentle (than).

Finalement, si l'adjectif comporte trois syllabes comme l'adjectif beautiful, l'adjectif reste le même et le mot more est ajouté à l'avant: on dit more beautiful (than) et non beautifuler (than).

Le superlatif en General American (fastest 'le plus rapide', tallest 'le plus grand', most beautiful 'le plus beau', etc.) fonctionne de la même manière que le comparatif, sauf qu'au lieu d'ajouter le mot more à l'avant, on ajoute le mot most.

Les adjectifs avec seulement une syllabe ont généralement la forme superlative avec la terminaison -est; le mot fast a la forme superlative fastest et non pas most fast. Les adjectifs avec plus d'une syllabe suivent la même règle que pour le comparatif.

Il y a des exceptions à cette règle bien sûr, comme les adjectifs monosyllabiques tels que good et bad qui ont une forme irrégulière: la forme comparative de good est better 'meilleur' et sa forme superlative est best 'le meilleur'. La forme comparative de bad est worse 'pire' tandis que sa forme superlative est worst 'le pire'.

Les verbes à particules

Le General American a ce qu'on appelle les verbes à particules. Ce sont des verbes qui consistent de deux parties qui peuvent être à différents endroits dans une phrase.

Parfois, les parties peuvent être séparées et parfois elles ne le peuvent pas.

Prenons le verbe to make out 'embrasser et caresser' comme premier exemple.

Les particules make et out ne peuvent PAS être séparées l'une de l'autre; elles ne font qu'un. On peut dire we made out in the car mais on ne peut pas dire we made in the car out.

Le second exemple est un verbe à particules dont les deux particules PEUVENT être séparées: le verbe to make up 'inventer' peut être utilisé des deux façons. On peut dire I made up a story ainsi que I made a story up.

Il y a plusieurs verbes à particules en General American donc, d'en mémoriser activement une liste immense ne nous aiderait pas. Laissez votre cerveau se charger de les mémoriser passivement au fil de l'exposition à la langue.

L'accent lexical

L'accent lexical est parfois utilisé afin de faire la distinction entre les mots. Dans cet exemple, le verbe record 'enregistrer' et le substantif record 'registre' auraient pu être prononcés de la même façon si ce n'était pas de l'accent lexical étant mis sur de syllabes différentes:


record (le verbe):

Every day, I record a song. Dans cette phrase, la dernière syllabe de record est accentuée: cord.

[.ɹʷəˈkʰɔːɹd]


record (le substantif):

I have no record of what you said. Dans cette phrase, la première syllabe de record est accentuée: re.

[ˈɹʷɛ.kɚd]


Il y a plusieurs autres exemples de ce type en General American. D'autres exemples qui me viennent à l'esprit sont permit, object et invite.

Les tons

Les tons sont importants en General American (ils sont mentionnés brièvement dans la partie sur la prononciation sur cette page) mais contrairement aux langues comme le mandarin et le thaï, afin de comprendre des mots isolés en General American, vous n'avez pas besoin d'utiliser de ton spécifique.

Cela dit, cependant, certains tons sont utilisés pour transmettre de l'information non lexicale, c'est-à-dire, de l'information qui n'est pas à propos du sens d'un mot, et cette information peut être très importante.

Apprenez le General American en vous immergeant

Comme vous le savez probablement déjà, notre outil principal pour apprendre le General American, Google Traduction, comporte l'anglais. L'audio est aussi disponible en anglais. De plus, cet audio est celui du General American, du moins c'est le cas sur translate.google.com et translate.google.ca, ce qui est ce que l'on veut.

Aussi, la plupart des systèmes d'exploitation sont disponibles en anglais.

Il est facile de se procurer une copie américaine de Windows ou de Mac OS. Vous pouvez également changer la langue de vos appareils Android, iOS et Blackberry pour l'anglais américain.

Si vous voulez regarder des films avec sous-titres, vous devriez pouvoir trouver la plupart des films avec des sous-titres en anglais américain. Il est un peu plus difficile, cependant, de trouver des films qui ont des sous-titres en français, mais c'est certainement possible pour certains films du moins.

Conclusion

En guise de conclusion, il est loin d'être facile d'apprendre le General American et ceci est particulièrement vrai si votre langue maternelle n'est pas apparentée au General American et ne partage pas la plupart de ses caractéristiques avec lui.

Cependant, utilisez prudemment la méthode offerte sur ce site web et vous aurez de bonnes chances d'avoir du succès.

Aussi, gardez cette page à l'esprit et vous apprendrez comment parler comme un Americain plus rapidement et plus efficacement.

Vous pouvez toujours revenir ici par occasion lors de votre apprentissage du General American puisque je continuerai de mettre cette page à jour de temps à autre.

Bonne chance!